mardi 5 mai 2009

Poulet aux choux de bruxelles


Décuire le poulet
Le débadigeonner
Enlever la ficelle
Et les choux de Bruxelles

Lui dé-couper le cou
Et boire un petit coup
À sa bonne santé
Rendre la liberté

Au poulet caquetant
Au poussin hésitant
Lorsqu'il redevient neuf
Le remettre dans l'œuf

...

Et faire une omelette.


Mr. M.

13 commentaires:

sarang a dit…

Cette poésie me fait penser à celle que j'ai écrite sur les pintades de mon voisin.
Une triste fin certes, mais pas pour tout le monde ;)

Nairolf a dit…

Une triste faim voulais-tu dire !

okpoesie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
ceanothe a dit…

L'auteur est un fin gourmet !

Jean-Claude a dit…

De l'humour et de l'absurde, j'aime !
A+ JCP

Maurice a dit…

Ce poème sur les oeufs m'a rappellé 'la canne de Jeanne' de Georges Brassens. Par contre je ne trouve pas ça très bien de remettre le poulet dans loeuf et d'en faire une omelette. C'est GORE !

Anonyme a dit…

Bravo ! Moi qui croyais que les poussins naissaient dans les choux de Bruxelles...

emule a dit…

j´aime bien ton pôeme

Chloé a dit…

ouais !

Philippe Buire a dit…

Beau poème, chouette et bon je trouve.

Laure Gerbaud a dit…

Excellents, l'humour et le rythme!

Edmond TIENDREBEOG (webmaster@sagesse.baoyam.com) a dit…

Félicitations, vous avez un site avec de beaux poèmes. Vous êtes avez été d'une grande aide pour moi car vous m'avez servi d'inspiration pour la réalisation de mon site : Poèmes - Baoyam Sagesse

Anonyme a dit…

Super