mercredi 13 août 2008

Les os verts



Des vers en toc, des vers-breloque,
De la verroterie, du verni,
Du maquillage en poésie,
Des vers vides, sans une ride,
Ca existe...

Du versifié impec, bon pied bonne rime
Mais des vers qui sonnent creux,
Et des vers poussiéreux
Et infectes...

Des vers aigris, du vert-de-gris,
Des vers parasites,
Des vers solitaires, égotiques
J’en écris (si si !)

Du vermifuge à déverser
Sans vergogne
Sur nos versets
Et que verrons-nous ?

Des squelettes ? ou des os verts ?


Nicolas Reuge


Note 1 : Une petite mise au point s'imposait pour commencer. Elle évoque un genre de poésie que vous ne trouverez peut-être pas sur ce blog... Peut-être, car il est difficile de juger impartialement ses propres écrits. S'il vous arrivait, chers lecteurs, d'y trouver de la poésie creuse, sans âme, n'hésitez pas à me prévenir sur le champ ! La rime pour la rime, ce n'est pas ma tasse de thé.

Note 2 : Tous les poèmes publiés sur ce blog sont protégés et appartiennent à leurs auteurs. Ils ne doivent en aucun cas être publiés ailleurs sans le consentement de ceux-ci.

1 commentaire:

Lysiane Rakotoson a dit…

Un très beau blog. Ce qui me plait dans vos textes, celui-ci en tout cas: de la légèreté. Peu de poètes contemporains s'éloignent du sérieux, déniant parfois au rire sa profondeur.
Merci.