mercredi 13 août 2008

Critique du critique


Le poète enténébré sublime ses maux et en fait des mots sublimes ; pendant que, sans scrupules, le critique n'y voit que rimaille et pinaille sur un point virgule ...

Nicolas Reuge

Aucun commentaire: